Est-ce que les équipements DataTrace sont reconnus pour être intrinsèquement sécuritaires et si c'est le cas, par quels organismes?

Tous les système d’acquisition de données DataTrace possèdent la certirication CSA de sécurité intrinsèque (Classe I, Groupes A, B, C, et D; Class II, Groupes E, F, et G; Class III; Enceinte 4) et de la LCIE en France (EEx ia IIC T4). Les enregistreurs MPIII sont certifiés pour la sécurité intringèque par la LCIE (EEx ia IIC T4). La certification de la LCIE est conforme aux normes EN 50014(1992), NF EN 50014(1993), EN 50020(1994), et NF EN 50020(1995). Les interfaces pour PC DataTrace ne sont pas utilisées dans les environnements dangereux et ne possèdent donc pas la certification de sécurité intrinsèque.

Est-ce que je peux utiliser un thermomètre au mercure en verre pour vérifier la précision de mon enregistreur?

La meilleure façon d’utiliser un thermomètre en verre à titre d’instrument de précision est de :

1) l’utiliser seulement dans un médium liquide homogène

2) l’utiliser uniquement à sa profondeur nominale d’immersion

3) ne pas l’utiliser à des températures trop éloignées de la valeur ambiante.

Les thermomètres au mercure en verre peuvent être précis s’ils sont utilisés dans les situations et les environnements pour lesquels ils ont été conçus. Plusieurs thermomètres en verre sont conçus pour une immersion complète; cela signifie que pour atteindre leur précision nominale, ils doivent être entièrement immergés dans l’environnement de mesure, habituellement l’air. Ces types de thermomètres sont appropriés pour des mesures environnementales, et non les médiums liquides.

Il existe des thermomètres en verre qui sont étalonnés et conçus pour les mesures effectuées dans les liquides. Pour ces types d’accessoires cependant, il est encore plus important que la profondeur d’immersion soit observée. Tel que suggéré précédemment, tous les appareils de mesure de température possèdent une profondeur nominale d’immersion, à laquelle aucun effet de tige (stem effect) significatif n’est créé par les échanges de chaleur d’un bout à l’autre de la tige. Si la profondeur d’immersion n’est pas respectée, des imprécisions de mesures pourraient être observées.

Finalement, plus la valeur de la température cible est éloignée de la valeur de la température ambiante, plus il y a de risque que des erreurs de mesure surviennent en raison de problèmes de procédure ou d’équipement.

Est-ce que je peux utiliser de l'eau bouillante (ou un bain de glace) pour vérifier le fonctionnement de mon enregistreur?

En supposant que ces procédés sont préparés avec les soins appropriés, il est possible d’effectuer la vérification des enregistreurs dans ce type de milieux, mais il peut être difficile d’obtenir la stabilité et l’uniformité nécessaires en utilisant des « matières communes ».

En premier lieu, il faut se souvenir que l’eau bout à 100°C et gèle à 0°C seulement au niveau de la mer. Deuxièmement, l’eau utilisée doit être extrêmement pure. La présence d’impuretés peut modifier autant le point d’ébullition que le point de congélation observés. Finalement, plus la vérification est effectuée à une altitude élevée (au-dessus du niveau de la mer), plus le point d’ébullition sera bas. Ces observations nous démontrent qu’il faut utiliser une norme de référence bien étalonnée afin de vérifier la température cible réelle même dans ce type d’environnements « connus ».

Les récipients utilisés devraient être plus stables et uniformes qu’une simple casserole sur une plaque chauffante. Un médium liquide qui n’est pas bien agité ou bien isolé de l’environnement extérieur ne sera ni stable ni uniforme. De plus, la température au fond, vers les côtés et le dessus du récipent peut être différente de celle mesurée en son milieu.

Est-ce qu je peux écrire ou coller une étiquette sur mon enregistreur?

Certains clients souhaitent coller des « étiquettes » particulières sur leurs enregistreurs. Dans certains cas, ces étiquettes constituent des identifiants utilisés comme repères visuels pour la localisation des processus de validation alors que dans d’autres cas, elles identifient des pièces d’équipement individuelles importantes.

Pour plusieurs raisons, DataTrace ne recommande pas de placer des étiquettes sur les enregistreurs. Premièrement, il est possible que l’application d’une étiquette puisse nuire aux communications de l’enregistreur. Deuxièmement, lorsqu’un enregistreur de données est retourné pour un entretien, les équipements utilisés pour le démontage de l’appareil peuvent endommager les étiquettes. Finalement, les étiquettes et/ou l’adhésif utilisé peuvent contaminer l’huile de silicone des bains d’étalonnage.

Malgré le fait qu’une inscription sur le boîtier à l’encre indélébile peut être utile, cela comporte certaines limites. Il ne faut pas non plus sous-estimer la contamination qui peut être causée par l’encre.

Mesa Laboratories, Inc. offre une option de gravure/marquage personnalisée de tous ses enregistreurs. Communiquez avec votre représentant des ventes pour plus d’informations.

Est-ce que mon enregistreur peut fonctionner sous vide?

Oui. De plus, nos enregistreurs de données peuvent indiquer la valeur du vide appliquée en autant que la pression initiale du système AVANT l’application du vide soit connue.

Tout ce dont vous devez vous souvenir c’est que votre enregistreur de données recueille des valeurs de pression ABSOLUE. Il n’y a pas de pression négative lorsqu’il est question de pression absolue, les valeurs partent à 0 PSIA pour augmenter par la suite. Si vous voulez connaître la valeur du vide créé, vous devez connaître la différence de pression avant et après que la création du vide. Par exemple, la pression atmosphérique normale (au niveau de la mer) est de 14,7 PSIA. Si vous créez un vide et que l’enregistreur affiche une valeur de 6.0 PSIA, vous avez alors créé un « vide » de 6 PSIA.

Normalement, lorsque les gens parlent d’un vide, ils pensent à des valeurs de pression négatives qui sont généralement exprimées en pression manométrique (PSIG). Lorsque l’on parle de valeurs de pression manométrique, la pression ambiante est de 0 PSIG (soit 14.7 PSIA au niveau de la mer). En utilisant l’exemple ci-dessus, où vous aviez mesuré une pression de 6.0 PSIA, la valeur de pression manométrique mesurée aurait été de -8.7 PSIG (14.7-6.0=8.7).

Est-il possible de fabriquer une sonde d'une longueur inférieur à 0,9 po (1,0 po pour le MPIII)?

Il est physiquement possible de fabriquer des sondes de 0,5 pouces de longueur (13 mm), des longueurs inférieures à cette valeur peuvent entraîner des problèmes de soudure de la sonde et d’installation du capteur au bout de la sonde, particulièrement avec le RTD.

L’effet thermique causé par la base sur la température observée par le capteur est un problème plus important. Des tests menés avec le Micropack MPIII ont démontré que dans certains environnements, la base pouvait influencer les valeurs de température affichées par le capteur. De toute évidence, cela dépend de l’environnement et de la façon dont l’enregistreur de données est installé sur le produit et dans le dispositif, mais un effet important a été observé dans plusieurs situations.

Il semble évident que la taille réduite du MPIII influence moins les mesures, mais nous croyons qu’un impact sur les mesures pourrait être observé dans certains cas où la pointe de la sonde mesurerait moins d’un pouce de longueur.

Est-ce que l'enregistreur de données MP3 peut être utilisé dans un four à micro-ondes?

Nos expériences avec l’utilisation des enregistreurs de données MPIII dans des fours à micro-ondes sont partagées, certaines ont été bonnes alors que d’autres n’ont pas été concluantes. En général, les taux les plus élevés de succès sont observés avec des applications pour lesquels le produit est homogène, avec une proportion élevée de liquides et où l’enregistreur de données est placé à l’intérieur du produit.

Est-ce que les équipements DataTrace portent la mention CE?

Oui, tous nos équipements DataTrace (enregistreurs de données et interfaces pour PC) portent la mention CE. Les exigences spécifiques font référence aux normes CE ou normes de compatibilité électromagnétique : EN 55022 et EN 50082-2.

Est-ce que le logiciel DT Pro fonctionne avec un ordinateur 64 bits?

Oui. DT Pro est entièrement compatible avec les processeurs 64 bits.

Mon logiciel DT Pro fige lorsque j'utilise une interface MPIII

Ce problème peut être dû à l’utilisation d’une version antérieure du pilote USB. Pour vérifier la version du pilote actuellement installée sur votre ordinateur, veuillez suivre les étapes suivantes :

1. Cliquez sur le bouton de démarrage, puis sélectionnez l’option « Panneau de contrôle » (Control Panel).

2. Cliquez sur l’option « Propriétés système » (System properties)

3. Sélectionnez l’option « Gestionnaire de périphériques » (Device manager)

4. Effectuez un clic avec le bouton droit pour développer la section « Contrôleurs du bus USB » (Universal Serial Bus controllers) située au bas de la liste.

5. Lorsque l’interface USB MPIII est connectée à l’ordinateur, vous devriez voir apparaître l’élément « PCIF USB pour MPIII DataTrace » (DataTrace MPIII USB PCIF) dans la liste des contrôleurs USB.

6. Effectuez un double-clic sur l’élément « PCIF USB pour MPIII DataTrace » pour lancer la fenêtre propriétés.

7. Cliquez sur l’onglet « Pilotes » (drivers).

8. Si votre pilote est antérieur à la version 2.0.0, veuillez consulter les instructions jointes afin d’effectuer une mise à jour et obtenir la version la plus récente.

DT Pro n'arrive pas à démarrer après que j'ai installé la v1.3. Que devrais-je faire?

Les erreurs de lancement de DT Pro surviennent pour plusieurs raisons.  Consultez notre guide de dépannage DT Pro 1.3 pour trouver la bonne solution à votre problème.

Comment puis-je enlever l'humidité accumulée sur le capteur de mon enregistreur de données d'humidité?

La réponse la plus courte est que le capteur de l’enregistreur de données d’humidité ne peut généralement pas être nettoyé. Le fabricant du capteur ne recommande pas d’essayer de nettoyer le capteur, que ce soit chimiquement ou par n’importe quelle autre méthode de nettoyage, car cela pourrait l’endommager. Le capteur d’humidité est composé d’un polymère sensible à l’humidité installé sur un substrat de céramique. Ces composants sont très minces et sensibles à l’abrasion. Des dommages ou le retrait du polymère peuvent détruire le capteur. Au mieux, une tentative de nettoyage du capteur ne fera qu’amplifier les effets de la contamination.

Si vous croyez que le capteur est contaminé, la meilleure approche est d’effectuer une vérification d’humidité. Si l’étalonnage indique des valeurs hors des zones de spécification, vous pouvez effectuer un étalonnage de terrain sur le capteur existant, remplacer le capteur existant avec nouveau capteur ou retourner l’enregistreur de données à l’usine pour une remise à neuf.

Comment puis-je nettoyer le capteur de pression de mon enregistreur de données de pression?

Il est possible de nettoyer le capteur de pression en prenant des précautions particulières. En aucun cas, il ne faut mettre en contact des brosses, poinçons ou tout autre instrument ou outil avec le diaphragme. On ne devrait jamais toucher le diaphragme; même la plus petite pression appliquée sur le dispositif pourra l’endommager et en affecter la précision.

Pour débuter le nettoyage, retirez délicatement le capuchon de protection en le dévissant de la base de la sonde.

Dans le cas ou une pellicule ou des résidus de procédés auraient adhéré au diaphragme, il est préférable de le faire tremper avant que ces substances sèchent.

Si la pellicule ou les résidus de procédés ont déjà séché sur le diaphragme, laissez l’enregistreur tremper dans un mélange d’eau chaude et de détergent doux, jusqu’à que les particules ramollissent. Rincez ensuite à l’aide d’un jet d’eau à BASSE PRESSION.

Dans les cas de contamination sévère, l’utilisation d’un solvant sera probablement nécessaire. Utilisez un solvant recommandé spécifiquement pour le matériau contaminé. Puisque le diaphragme est fait d’acier inoxydable, la majorité des solvants peuvent être utilisés. Si vous avez une question concernant un solvant en particulier, communiquez avec l’usine.

Il est très important de ne pas toucher, récurer, frapper, ou repousser la sonde. Cela pourrait causer des dommages permanents à l’appareil.

Comment puis-je estimer la durée de vie restante de la pile de mon enregistreur?

La durée de vie de la pile peut être très difficile à évaluer et son évaluation n’est pas vraiment précise. Les piles du même type ont des cycles de vie très variés. Selon notre expérience, la durée de vie des piles en général peut être significativement affectée par les trois types de situations suivantes :

1) La fréquence d’utilisation de l’enregistreur de données

2) Les températures extrêmes ainsi que la durée d’exposition à ces températures, et

3) La définition de l’intervalle d’échantillonnage

L’enregistreur de données MPIII utilise une pile très petite. Selon des tests d’évaluation initiaux de procédés et les tests que nous effectuons normalement et régulièrement, nous sommes venus à la conclusion que la durée de vie des piles des enregistreurs de données MPIII est d’environ 2 à 3 mois selon les mêmes restrictions que celles décrites précédemment. Cependant, les enregistreurs de données MPIII sont munis d’un indicateur de charge qui affiche la durée de vie restante de la pile lorsque l’enregistreur est testé ou programmé.

Dans des conditions normales, les enregistreurs de données de pression et d’humidité consommeront deux fois plus d’énergie que les enregistreurs de données de température, la consommation d’énergie des enregistreurs de données se situant entre ces valeurs extrêmes.

La durée de vie de la pile de l’enregistreur de données MPRF est aussi évaluée automatiquement par le DT Pro, qui offre un affichage du pourcentage de charge restante sur tous les écrans pertinents. Veuillez vous assurer d’indiquer le type de pile que vous utilisez dans DT Pro au moment ou vous effectuez le changement de pile.

Comment puis-je déterminer quelle version du micrologiciel est installée sur mes enregistreurs de données?

Le micrologiciel de l’enregistreur de données est le programme résident interne installé dans chaque enregistreur et il identifie l’unité et lui indique comment réagir. La version du micrologiel peut être déterminée pour tous les enregistreurs de données en utilisant l’option « Fonctions de l’enregistreur » (logger functions) du DT Pro puis en cliquant sur les boutons « Test et étalonnage » (test and calibration) et ensuite sur « Arrêter l’enregistreur » (stop logger) ou « Tester l’enregistreur » (test logger).

Quel est le temps de réaction de mon enregistreur de données aux changements de pression?

Les capteurs des enregistreurs de données de pression répondent aux changements de pression presque instantanément (< 1 seconde). La valeur de pression observée sera précise en autant que l’enregistreur de pression soit situé dans un environnement isothermique (température stable). Si la température varie, l’erreur de lecture de pression pourra atteindre deux (2) PSIA.

Est-ce que les laboratoires Mesa possèdent la certification ISO?

La disivion médicale de Mesa possède la qualitication pour les normes ISO 13485/13488 et est enregistrée en tant que fabricant d’équipements médicaux auprès de la FDA, sous le numéro d’enregistrement 1720309, ainsi qu’au Canada (CMDR). Les parties pertinentes de ce rigoureux système de contrôle de la qualité sont aussi utilisées par la division DataTrace.

Le certificat de conformité de DataTrace (formulaire 339) confirme non seulement la validation du logiciel mais aussi celle de la qualité du système DataTrace approuvé par la FDA ainsi que le système d’étalonnage conforme aux normes de traçabilité de la NIST. Contrairement au certificat ISO, il donne plus de détails sur la qualité de nos systèmes. Notre manuel d’assurance qualité est conçu pour permettre d’assurer une conformité totale avec tous les critères ISO 9001. Ce document est révisé pour rester au fait des nouveau produits mis sur le marché, des exigences de modification et des nouvelles technologies.

Le laboratoire d’étalonnage DataTrace possède aussi la certification ISO17025 pour toutes ses procédures. Toutes les certifications de nos produits et installations peuvent être consultées sur le site suivant : http://datatrace.mesalabs.com/certifications/

Quelle est la précision de la minuterie de mon enregistreur de données et comment est-elle validée à l'usine?

L’enregistreur ne possède pas de minuterie, mais il utilise un circuit de synchronisation qui fonctionne à partir d’un oscillateur haute précision (approximativement 30 ppm). Comme tous les oscillateurs, il est affecté par les températures élevées. Cependant, dans le cas de l’oscillateur utilisé dans votre enregistreur de données, l’impact sur le fonctionnement n’est pas significatif. Par exemple, dans le pire des cas, soit si l’enregistreur de données était utilisé à une température de 150°C pendant 24 heures, la synchronisation serait décalée d’au plus 30 secondes.

La précision de minutage est évaluée comme faisant partie inhérente du processus d’étalonnage de chaque enregistreur de données.

Au départ, lors de la procédure d’étalonnage, l’enregistreur est programmé sur l’ordinateur qui est utilisé pour faire fonctionner le bain d’étalonnage et enregistrer les températures de référence. Suite à la programmation, l’enregistreur est immergé dans le bain et l’ordinateur envoie des commandes d’ajustement de la température. Lorsque le logiciel considère que la température du bain est suffisamment stable, les mesures sont prises avec les thermomètres de référence. Lorsque les mesures ont été enregistrées, une commande est envoyée pour amener la température du bain à la prochaine température d’étalonnage.

Cette procédure est répétée à chaque 5°C pour toute la plage de mesure de température de l’enregistreur de données. Après que les données d’étalonnage ont été enregistrées à partir des thermomètres de références pendant le procédé d’étalonnage, l’enregistreur de données est retiré du bain et nettoyé, et les données sont lues.

Les données que l’ordinateur a recueillies lors de l’étalonnage comprennent la température à chaque point de stabilisation ainsi que le moment exact où ces données ont été enregistrées. Ces données de référence sont alors comparées aux lectures prises par l’enregistreur de données, à chaque point de stabilisation. Si les données de minutage ne sont pas suffisamment précises, la procédure d’étalonnage ou de précision de l’étalonnage a échouée. Même si l’enregistreur de données a calculé adéquatement la température, si les points de mesure n’étaient décalés que de quelques secondes sur une période de 7 à 9 heures, les données de températures auraient été comparées aux mauvaises températures de référence et l’enregistreur aurait échoué la vérification.

Quelle est la différence entre un thermocouple, un RTD et un thermistor?

Un thermocouple est conçu selon le principe qu’une force électromagnétique (FEM) est produite lorsque de la chaleur est appliquée à la jonction de deux métaux non similaires (jonction sensible). À l’autre extrémité des fils, faisant habituellement partie de l’instrument d’entrée, on retrouve une autre jonction appelée la jonction de référence. La température est déduite selon la différence de fem entre la jonction sensible et la jonction de référence, dont la température est connue.

Avantages des thermocouples :

Faible coût d’acquisition, robuste, de petite taille et réponse rapide, gamme étendue de température et un niveau raisonnable de précision.

Désavantages des thermocouples :

Faiblesse du signal de la fem, l’étalonnage est affecté par les gradients de température et les contaminants des matériaux, sensibles aux interférences électriques, l’étalonnage affecte les étalonnages suivants.

Un RTD est conçu en fonction du principe que la résistance électrique d’un métal augmente à mesure que sa température s’élève. Les éléments sensibles d’un RTD sont faits de métal pur (habituellement du platine) présentant une légère variation positive et linéaire de leur résistance pour chaque degré de variation de température.

Avantage des RTD :

Grande répétabilité et stabilité, précision élevée pour de grandes gammes de température, réponse rapide et capteur de petite taille.

Désavantages des RTD :

Coût d’acquisition élevé, fragile, sensible aux interférences des fem et auto-échauffement, non adaptés au températures très élevées.

Un thermistor est un résistor thermiquement actif composé d’oxydes métalliques normalement encapsulés dans une enveloppe d’époxy ou de verre. Un thermistor normal présente de grandes modifications négatives non-linéaires de résistance pour chaque degré de variation de température. La résistance d’un thermistor chute dramatiquement et de manière non-linéaire lorsque la température baisse.

Avantages des thermistors :

Non dispendieux, stabilité à long terme, précision élevée, coefficient de température plus élevé que celui des métaux, robuste, de petite taille, réponse rapide, sensibilité élevée, mesure à un point unique et ne requiert pas de circuitries élaborées.

Désavantages des thermistors :

La courbe des résistances en fonction de la température n’est pas linéaire, plage de mesure relativement étroite et non pas adaptée aux températures élevées.

Quel type de pile dois-je utiliser avec mon équipement DataTrace?

Le type de pile utilisé avec les équipements DataTrace dépend du type d’enregistreurs de données utilisés. Les piles des enregistreurs ne sont pas comme des piles standards prêtes à être utilisées. Les piles sont fabriquées à partir de lithium et de chlorure de thionyle (pour les enregistreurs autres que les MPIII) ou monochorure de carbone-lithium (enregistreurs MPIII) et sont faites sur mesure pour les systèmes d’acquisition de données DataTrace. Ces piles sont disponibles chez Mesa Laboratories Inc. de même que les accessoires nécessaires pour effectuer le remplacement d’une pile sur le terrain.

Pourquoi les valeurs de température de mon enregistreur de données d'humidité sont-elles différentes des mesures de mon enregistreur de données de température?

Les valeurs de températures ambiantes mesurées pas ces deux types de systèmes d’acquisition de données peuvent varier de manière significative, tel que prévu. La fonction première d’un enregistreur qui mesure exclusivement les données de température est de fournir des données de l’environnement immédiat d’un capteur; peu importe le type d’environnement (par ex l’air, les liquides, la viande, etc.). La fonction première du capteur d’un enregistreur de données d’humidité n’est pas d’effectuer des mesures dans l’environnement, mais plutôt de mesurer la température du capteur d’humidité. Cela signifie qu’il s’agit d’un enregistreur à « compensation thermique ». La compensation permet de corriger les lectures d’humidité en fonction des températures réelles auxquelles le capteur d’humidité est exposé – soit la température du capteur d’humidité.

C’est pour cette raison que la température rapportée dans un environnement variable sera différente pour un enregistreur de données d’humidité comparativement à celle obtenue à partir d’un appareil qui enregistre exclusivement des données de température. Alors que la température de l’environnement se stabilise, les lectures de températures des deux types d’enregistreurs deviendront de plus en plus proches l’une de l’autre, pour éventuellement être identiques.

Encore une fois, souvenez-vous que le but premier d’un enregistreur de données d’humidité est de fournir des valeurs précises du taux d’humidité alors que le but d’un enregistreur de données de température est de fournir des données précises de température. Les méthodes utilisées par ces deux types d’enregistreurs de données sont différentes, tel que démontré précédemment.

Pourquoi les valeurs de température de mon enregistreur de données de pression sont-elles différentes des mesures de mon enregistreur de données de température?

Les valeurs de températures ambiantes mesurées pas ces deux types de systèmes d’acquisition de données peuvent varier de manière significative, tel que prévu. La fonction première d’un enregistreur qui mesure exclusivement les données de température est de fournir des données de l’environnement immédiat d’un capteur; peu importe le type d’environnement (par ex l’air, les liquides, la viande, etc.). La fonction première du capteur de température d’un enregistreur de données de pression n’est pas d’effectuer des mesures dans l’environnement, mais plutôt de mesurer la température du capteur de pression. Cela signifie qu’il s’agit d’un capteur à « compensation thermique ». La compensation permet de corriger les lectures de pression en fonction des températures réelles auxquelles le capteur de pression est exposé – soit la température du capteur de pression. Le température de l’environnement n’est pas nécessairement la même.

C’est pour cette raison que la température rapportée dans un environnement variable sera différente pour un enregistreur de valeurs de pression comparativement à celle obtenue à partir d’un appareil qui enregistre exclusivement des données de température. Alors que la température de l’environnement se stabilise, les lectures de températures des deux types d’enregistreurs deviendront de plus en plus proches l’une de l’autre, pour éventuellement être identiques.

Encore une fois, souvenez-vous que le but premier d’un enregistreur de données de pression est de fournir des valeurs précises de la pression alors que le but d’un enregistreur de données de température est de fournir des données précises de température. Les méthodes utilisées par ces deux types d’enregistreurs de données sont différentes, tel que démontré précédemment.

Est-ce que le fait de faire fonctionner un enregistreur de données en dehors de la plage de fonctionnement recommandée peut nuire à l'appareil?

Le fait de faire fonctionner un enregistreur de données hors des plages recommandées peut l’affecter de plusieurs façons différentes. Cela peut affecter la pile et/ou les composants électroniques, ce qui entraînera une modification de la précision et de la stabilité ou même une défaillance complète du système. Plus les conditions auxquelles est exposé l’enregistreur de données sont éloignées de la plage spécifique de fonctionnement de l’appareil, plus l’impact sera grand. Alors que certaines des modifications provoquées par de telles conditions sont temporaires, les paramètres retournant à leurs valeurs normales lorsque l’enregistreur est de nouveau utilisé à l’intérieur de la plage recommandée, d’autres sont irréversibles ou endommageront l’appareil de manière permanente.

Vous n’avez pas trouver la réponse à votre question?